Le sens de la danse

« La danse n’est pas émotion, passion pour une femme, colère contre un homme. Je crois qu’elle est plus originaire (primal) que cela. Dans son essence, dans la nudité de son énergie, c’est une source d’où la passion ou la colère peut naître sous telle forme particulière, la source d’énergie d’où peut être canalisée l’énergie qui passe dans les divers comportements émotionnels. C’est l’exposition éclatante de cette énergie, c’est-à-dire d’énergie élevée à une intensité suffisante pour faire fondre l’acier chez quelques danseurs, qui procure la grande excitation. Ce n’est pas le sentiment de quelque chose, c’est un coup de fouet sur l’esprit et le corps qui les engage dans une action si intense que, pendant le court moment concerné, l’esprit et le corps ne font qu’un ». Merce Cunningham, 1952.
Que se passe-t-il dans le corps lorsqu’il se met à danser ? Qu’est-ce qu’une chorégraphie ?
Tout mouvement du corps est-il expressif ? Le sens de la danse est-il dans l’acte même de danser ?

 Pour en savoir plus :

• Des articles :
« Le corps dérobé», Alain Mons, Terrain, n°35, Danser (texte intégral). 
« La danse, le corps, l’inconscient »
, José Gil, Terrain, n°35, Danser (texte intégral).

• Sites et Blogs :
Merce Cunningham dance companyun blog sur la danse contemporaine.

• A voir :
Deux spectacles de Merce Cunningham et une journée qui lui est consacrée, au théâtre de la Ville.


Vous aimerez aussi...