En pays kanak

L’existence de la civilisation kanak a été révélée au monde occidental le 5 septembre 1774, lorsque les habitants de ce qui sera bientôt appelé Nouvelle-Calédonie accueillirent le capitaine Cook et son équipage. Moins d’un siècle plus tard, en 1853, la France s’emparait de l’archipel calédonien et les Mélanésiens devenaient des « indigènes ». Territoire d’outre-mer depuis 1946, la Nouvelle-Calédonie a connu entre 1984 et 1988 des évènements marquants dont la prise d’otage de 30 gendarmes par un groupe d’indépendantistes kanak en 1988.
Un processus d’autonomisation est engagé depuis, avec la signature des accords de Matignon en 1988 et des accords de Nouméa en 1998.
Forts de l’histoire plus que millénaire de leur changements sociaux, meurtris mais enrichis par l’expérience de la colonisation, les Kanak n’ont cessé d’inventer des solutions aux problèmes soulevés par les mutations, imposées ou choisies.

Pour en savoir plus :

Les Popinées, Yvette Bouquet

Un livre :
En pays kanak. Ethnologie, linguistique, histoire, archéologie de la Nouvelle-Calédonie. Sous la direction de Alban Bensa & Isabelle Leblic

Sites et blog :
Centre de recherche sur l’Océanie, Centre Culturel Tjibaou, Groupe de recherche sur les enjeux sociaux en Nouvelle-CalédonieSolidarité Kanaky.

A voir :
« L’Ordre et la Morale », film de Matthieu Kassovitz, 2011.


Vous aimerez aussi...