En Corse

En Corse dans les années 1970, une société villageoise s’accroche à la montagne. Elle y maintient, avec le concours de la diaspora, un modèle d’existence en commun largement hérité de son passé proche mais dont les évolutions en cours sur le littoral semblent préparer à terme la disparition. Ce serait alors la fin d’une longue histoire sur laquelle cette société avait gravé sa signature, à défaut d’y exercer sa mainmise. La Corse est, en effet, l’abri d’une civilisation dont le creuset est villageois.
La Corse d’hier était un archipel dont chaque île, façonnée à l’identique sur le principe du quant-à-soi, proclamait avec force le refus de la vassalité. L’idée d’État était donc étrangère à cette société en mosaïque, mais tout autant celle d’une cause commune, quand bien même s’agissait-il de s’opposer aux institutions de l’État. Dans ce contexte, comment trouver une unité de structure dans un système d’oppositions perpétuées par la règle du jeu ?

Pour en savoir plus :

• Un livre :
En Corse, une société en mosaïque. Gérard Lenclud.

• Un article :
« S’attacher. Le régime traditionnel de la protection en Corse », Gérard Lenclud, Terrain n° 21, Liens de pouvoir.

Sites et blog :
Revue espace-temps

A faire :
Musée d’ethnographie corse

 


Vous aimerez aussi...