Christophe Colomb et l’Amérique

En octobre 1492, Christophe Colomb découvrait l’Amérique. “Christophe Colomb, l’Amiral, le Navigateur et le Découvreur. On ne saurait rêver plus vaste chantier de fabrication du héros. Là, dans la multitude des versions et refontes d’une figure unique, l’héroïsation devrait mieux révéler ses récurrences et ses évolutions, ses procédés et ses inventions. Et ce d’autant mieux que le personnage de Christophe Colomb apparaît, au cours des deux derniers siècles de son histoire posthume, porteur d’une double tension. Héros progressiste, placé dans le panthéon des savants modernes pour les uns, il devient pour d’autres le saint prophète, le missionnaire qui a porté le message chrétien aux dimensions de l’univers terrestre. Fils d’un lieu ou d’une nation, pour ceux qui se disputent la gloire de l’avoir vu naître ou d’avoir accueilli ses entreprises, il est, par ailleurs, conçu et construit comme un héros universel, le seul peut-être.” Daniel Fabre in Terrain n°30*. A la fin du dix-neuvième siècle, un mouvement fut lancé en France pour sa canonisation. Partie de cercles intellectuels en marge du catholicisme, cette action utilisa toutes les voies classiques et fut même très encouragée par le pape Pie IX. Ce qui caractérise surtout son discours est l’élaboration, à contre-courant, d’une lecture symbolique et providentielle du ” Christophore “, du navigateur inspiré qui a ” porté le Christ ” dans le nouveau monde. Cette canonisation échoua pourtant au dernier moment et, depuis lors, chaque tentative a eu le même sort. Que révèle ce destin posthume de Christophe Colomb ? Qui était l’homme derrière le “héros” ? Au nom de quoi a-t-il conduit ses entreprises ? Quelle est la relation d’un personnage historique, d’un peuple et d’une terre ?

Pour en savoir plus :

Portrait présumé de Christophe Colomb, attribué à Ridolfo del Ghirlandaio.

Un article :
* « Christophe Colomb, l’impossible héros », Daniel Fabre, Terrain n°30, Le regard (texte intégral).

Sites et Blogs :
La biographie de Christophe Colomb, la découverte de l’Amérique.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet
This entry was posted in Christophe Colomb and tagged , , . Bookmark the permalink.