Le Musée des Cœurs Brisés

Vous a-t-on déjà brisé le cœur ? Comment être sûr de ne pas être déçu, délaissé ou trahi ? La science pourra-t-elle répondre à cette question ? ” Il se peut que, dans les années à venir, les amants échangeront consciemment ce qu’ils ont toujours échangé inconsciemment – leur information génétique. Le choix d’un amant et d’un conjoint se fera à partir d’une harmonisation des profils génétiques. Cette pratique garantira un résultat optimal, offrant ainsi une compatibilité totale des caractéristiques psychologiques et des comportements innés, sans parler d’une progéniture jouissant des meilleurs gènes possibles. L’amour sera alors harmonieux et tous les amants seront heureux en permanence. Quand la machine pourra décoder notre ADN, notre information génétique deviendra la confidence ultime, le gage suprême de notre amour – « Montre-moi ton ADN et je te montrerai le mien ».” Alfred Gell in Terrain n°27.
En attendant, le Musée des Cœurs Brisés réunit les objets témoins de vos histoires passées. Si vous voulez participer, il vous reste 4 jours pour les déposer !

Pour en savoir plus :

Des articles :
« Destins tragiques des coups de foudre. Les archives de Ménie Grégoire », Smaïn Laacher, Terrain n° 27, l’Amour (texte intégral).
* « Amour, connaissance et dissimulation », Alfred Gell, Terrain n° 27, l’Amour (texte intégral).
« Une société élective. Scénarios pour un monde de relations choisies », Sabine Chalvon-Demersay. Terrain n° 27, l’Amour (texte intégral).
« Les caresses et les mots. Initiations amoureuses à Rio de Janeiro et à paris », Michel Bozon et Maria Luiza Heiborn. Terrain n° 27, l’Amour (texte intégral).
« En quête d’une partenaire idéale », Nasser Tafferant, Terrain n° 49, Toucher (texte intégral).

Sites et Blogs :
Le chagrin peut-il réellement vous briser le coeur ?, que se passe-t-il dans le cerveau lorsqu’on tombe amoureux ?

A faire :
Le musée des coeurs brisés au 104, du 19 décembre au 20 janvier.
The museum of broken relationships, à Zagreb.

A voir :
“Le cerveau amoureux” par Helen Fisher.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet
This entry was posted in Amour and tagged , , , . Bookmark the permalink.