Aide de l’Etat et taux de natalité

« L’État italien n’aide pas la famille. Nul abattement, nul quotient familial ne vient, à aucun niveau, alléger ses charges fiscales. Si l’on compare les données de l’institut italien istat avec celles publiées par le Haut Conseil de la population et de la famille, l’Italie a, suivant les lieux et les habitats, entre cinq et dix fois moins de crèches que la France. Les familles italiennes assurent seules l’aide aux handicapés, aux chômeurs. L’absence d’allocations familiales et de RMI, sauf pour les retraités, et la quasi-absence de crèches et d’allocations chômage montrent combien la collectivité s’appuie sur l’institution familiale. Dans ces conditions sortir de la famille (par exemple, pour un jeune, acquérir l’autonomie) n’est pas une mince affaire. Cette lettre au quotidien napolitain Il Mattino (9 avril 2002) donne une idée du problème :
« Nous sommes un couple de 35 ans de la province de Naples. Depuis cinq ans nous sommes partis à Modène, à la recherche d’un travail. Nous avons cherché une maison, chose très difficile puisque les gens que nous avons contactés voulaient comme garantie un contrat de travail à durée indéterminée. On dit que les Italiens ne veulent pas faire d’enfant : je pense que ce reproche ne doit pas être généralisé. Ma femme et moi gagnons à nous deux en moyenne 1 000 euros par mois, dont nous dépensons 670 pour le logement. Ici une crèche communale coûte 150 euros, quand il y a de la place, sinon il faut se rabattre sur des structures privées qui coûtent 345 euros par mois ». »* Patrick Ténoudji in Terrain n°40.
Alors que le gouvernement français vient de renoncer à réduire les allocations familiales des ménages qui gagnent le mieux leur vie, notons que la France a un taux de fécondité de 2,01 enfants par femme contre 1,4 pour l’Italie.

Pour en savoir plus :

imagesDes articles :
« « Les enfants ne se paient pas ». Famille et argent à Naples aujourd’hui », Patrick Ténoudji, Terrain n° 45, L’argent en famille (texte intégral).

Site et Blog :
Eurostat, Allocations et taux de natalité en France.


Vous aimerez aussi...