Tout ce qui est à moi est à toi ?

« Isabelle a 35 ans. Elle est mariée depuis onze ans avec Clément, de deux ans son aîné. De septembre 1995 à juin 2000, elle a été maître auxiliaire dans des lycées de l’académie de Créteil. Lui est professeur en classes préparatoires. Ils habitent dans la banlieue sud de Paris. Ils ont trois enfants, âgés de 1, 4 et 8 ans. Le salaire de Clément est, en moyenne, de 3 800 euros. Isabelle a interrompu son activité professionnelle en 2000 et touche environ 760 euros de congé parental et d’allocations familiales. Elle parle de sa décision d’arrêter de travailler :
J’ai voulu un mi-temps à la rentrée 2000 et j’ai pas pu l’avoir, alors… j’ai laissé tomber. Et on s’est rendu compte qu’on gagne beaucoup plus, en fait, comme ça. […] Parce que lui, il double son salaire, maintenant, avec les heures sup’, et puis il fait passer des concours […]. Donc on s’est rendu compte qu’en travaillant tout seul, on gagnait plus que quand on travaillait à deux, donc le calcul a été vite fait.
Isabelle utilise le « on » collectif pour parler de l’argent gagné par l’un ou l’autre : l’homme est ainsi assimilé à un représentant du « on », de la famille, sur le marché du travail, et c’est ce « on » qui gagne plus qu’avant, et non pas le seul Clément. »
Le couple est-il une unité indivisible au sein duquel tous les revenus sont mis en commun, puis alloués de manière optimale et altruiste selon les besoins de chacun ? Quels sont les autres arrangements possibles ? Certains mettent un point d’honneur à suivre un  » modèle égalitaire « , mais dans ce cas faut-il diviser toutes les dépenses communes par deux ou répartir au pro-rata des revenus ? Enfin, pour d’autres, les deux individus, leurs salaires et leurs besoins restent distincts mais la mise en commun des ressources est définie et limitée à un périmètre précis. Cependant, ces modèles ne sont pas immuables et des reconfigurations peuvent avoir lieu lors de l’arrivée ou du départ d’enfants ou encore de la cessation ou de la reprise d’activité par la femme.
Et vous, au sein de votre couple, ça se passe comment ?

 

Pour en savoir plus :

"Le prêteur et sa femme", Quentin Metsys, 1514. Musée du Louvre.

« Le prêteur et sa femme », Quentin Metsys, 1514. Musée du Louvre.

• Des articles :
* « « Tout ce qui est à moi est à toi ? ». Mise en commun des revenus et transferts d’argent dans le couple », Delphine Roy, Terrain n° 45, L’argent en famille (texte intégral).
« Hommes, femmes et « l’intérêt supérieur du ménage » à la petite pêche », Paul Jorion, Terrain n° 12, Du congélateur au déménagement (texte intégral).

• Sites et Blogs :
L’étude de l’INSEE sur la mise en commun des revenus dans les couples, l‘argent du  » ménage « , qui paie quoi ?, couples et argent.


Vous aimerez aussi...