Rire à la Goutte d’Or

Le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18ème à Paris, s’est constitué depuis 1860, par les vagues successives de migration qu’il a accueilli. « Aujourd’hui, arpenter les rues de
la Goutte d’Or, c’est inévitablement se frotter à la foule hétérogène et dense qui fréquente le quartier, c’est entendre la diversité des langues parlées, mais c’est aussi être confronté à
la précarité économique sous toutes ses formes. » Classé zone de priorité sécuritaire depuis 2012, avec le déploiement policier que cela induit, comment se gère l’usage de l’espace public et les relations entre les habitants ? « Dans cette ambiance singulière, le passant est soumis à une attention visuelle constante, aux jeux des reconnaissances, sommé régulièrement d’expliquer et de justifier sa présence, de décliner son identité. Ces relations
se nouent sur un mode spécifique où l’humour est très souvent mobilisé,
provoquant l’irruption du rire entre inconnus. […] Un samedi ensoleillé, un client qui vient de passer une bonne partie de l’après-midi à boire en terrasse entre dans le bar et lance :  « Tu me fais un café bien serré », et ajoute après avoir jeté un regard circulaire : « Tu le fais à l’africaine. » Ménageant son effet, il conclut : « Y’a pas beaucoup d’eau » (8 mars 2008).  » Stéfan Le Courant in Terrain n°61.
En permettant un usage apaisé et labile des stéréotypes multiples, l’humour participe à la recherche de la bonne distance dans la relation à autrui, et permet de renégocier en situation les catégories identitaires assignées à chacun.

Pour en savoir plus :

palais-porte-doree-grand-hotel-doreDes articles :
« Moi je viens de Mars, et toi ? Le rire dans les espaces publics de la Goutte d’Or », Stefan Le Courant, Terrain n° 61, Rires.
« Un désert matrimonial. Le célibat des jeunes femmes d’origine maghrébine en France »
, Hervé Flanquart, Terrain n° 33 (texte intégral).
« Race régionale, identité nationale »
. Frédéric Saumade, Terrain, n°27, l’Amour (texte intégral).
« Rites de passage, identité ethnique, identité nationale ». Dejan Dimitrijevic-Rufu, Terrain n°22, Les émotions (texte intégral).
« Intégration et naturalisation ». Pierre Centlivres, Terrain, n°15, Paraître en public (texte intégral).

Sites et Blogs :
L’identité nationale sous le regard des historiens, quand le front national parle le langage de l’anthropologie, l’immigration en débat.

A voir :
Exposition « Albums – Bande dessinée et immigration. 1913-2013 », du 16 Octobre 2013 au 27 Avril 2014 au Musée de l’histoire de l’immigration.


Vous aimerez aussi...