0

Terrain revient !

À l’automne 2015, à l’occasion d’un dernier numéro consacré à la nostalgie, la revue Terrain disait adieu à ses lecteurs.
Aujourd’hui, portée par une équipe renouvelée et grâce au concours de nouveaux partenaires, elle renaît.

Glissements de Terrain

« Qu’on me pardonne le calembour : si l’on jette un coup d’oeil en arrière, les trente-deux années de Terrain se présentent comme une série de glissements heureux. Glissement originel du patrimoine vers l’ethnologie ; glissement de la France vers l’Europe, lorsqu’en 89...

Journée internationale de la musique

« Au milieu des années 1960 naît un genre musical qui finira par être baptisé reggae. Il apparaît comme une création jamaïquaine moderne et urbaine, une invention de la jeunesse pauvre de la basse ville de Kingston. Il dit d’emblée, par...

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se regrette

« Non seulement le passé demande à être recherché, mais il demande encore à être complété. » Jankélévitch, 1974 « Consultons par milliers les photographies que le mot « nostalgia » ou « nostalgie » fait émerger de la masse vertigineuse d’images partagées sur des sites internet...

0

Nostalgie : le nouveau Terrain est arrivé !

« ‘Réaction contre l’irréversible’  (Jankélévitch), la nostalgie semble être indissociable de notre époque. En Occident, un engouement nostalgique glorifiant les pratiques et les objets d’antan est omniprésent dans des domaines aussi divers que le nationalisme, les politiques patrimoniales, le consumérisme, l’industrie...

L’immigration aux frontières du patrimoine

En dépit du flou qui l’entoure, utiliser le terme de mémoire s’agissant de l’immigration semble aujourd’hui aller de soi. Qu’en est-il du patrimoine de l’immigration ? Le patrimoine apparaît-il quand la mémoire sort de l’espace privé pour entrer dans le...

Vouloir devenir invisible

«  Dans un appartement de la banlieue de Melbourne, Bich, une jeune femme vietnamo-australienne d’une vingtaine d’années, se réveilla en entendant à la radio les nouvelles du drame. « Merde !, grommela-t-elle en replongeant la tête sous les draps, que c’est embarrassant ! »....