Week-end d’Enfers au musée du quai Branly avec la revue Terrain !

Les 23 et 24 juin prochains, la revue Terrain s’associe au musée du quai Branly – Jacques Chirac pour un week-end d’Enfers… au sens propre !

 

Table ronde autour de la parution de « Fantômes »

Le samedi 23 juin à 17h30, rejoignez-nous au Salon Jacques Kerchache pour une table ronde hantée à l’occasion de la parution du numéro 69 de Terrain, « Fantômes ».

Avec Grégory Delaplace, anthropologue, université Paris-Nanterre, coordinateur du numéro, Vanessa Manceron, anthropologue, CNRS, directrice de publication, Heonik Kwon, anthropologue, Cambridge University, Philippe Baudouin, chargé de réalisation à France culture, Thomas Golsenne, historien de l’art et Jérôme Tadié, géographe, IRD.

 

 

Parcours dans les collections du musée

Et samedi 23 et dimanche 24 juin, de 13h30 à 18h, c’est sur le Plateau des Collections que des chercheurs vous proposeront des rencontres spectrales ! Des parcours de découverte et de réflexion autour des œuvres, en compagnie d’anthropologues et de philosophes, emmèneront les visiteurs du Plateau des Collections jusqu’à l’exposition « Enfers et Fantômes d’Asie ».

Samedi 23 juin

13h30 : Grégory Delaplace, anthropologue, Université Paris Nanterre

15h : Vinciane Despret, ethnologue et philosophe des sciences et des pratiques de connaissance, professeur à l’Université de Liège

16h30 : Paul Sorrentino, chercheur associé en ethnologie au CASE (Centre Asie du Sud Est, UMR CNRS, EHESS et INALCO)

Dimanche 24 juin

13h30 : Grégory Delaplace, anthropologue, Université Paris Nanterre

15h : Vinciane Despret, ethnologue et philosophe des sciences et des pratiques de connaissance, professeur à l’Université de Liège

16h30 : Jérôme Tadié, chargé de recherche, UMR « Urmis », Institut de recherche pour le développement (IRD) et Risa Permanadeli, chercheuse, directrice du Center for Social Representation Studies (Jakarta)

 

Rejoignez-nous pour cet événement sur Facebook !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.