Unité et diversité de la Nation

“La France est une et indivisible, mais elle est composée de parties qui ont leur unité. Nous sommes Français, mais nous sommes aussi Bretons, Normands, Flamands, Picards, Lorrains, Bourguignons, Provençaux, Languedociens, Gascons. Nous avons tous une petite patrie dont nous aimons les paysages familiers, les costumes, les coutumes, l’accent et dont nous sommes fiers. Aimer cette petite patrie, rien n’est plus légitime, rien n’est plus naturel, rien n’est plus propre à fortifier l’amour de la France, notre patrie commune.[…] Enlever la Bretagne ou la Normandie ou la Gascogne à la France, ce serait mutiler non seulement son territoire mais aussi son génie.[…] Des notions d’histoires (sic) provinciales sont donc le complément nécessaire de l’histoire de France.” Langlois, 1891.

Comment concilier l’unité de la nation et sa diversité ? Les manuels pédagogiques de la IIIe République célébrèrent les beautés variées de la France (sites, grands hommes locaux, vins du cru, traditions, etc…) de façon à ce que l’amour du sol natal mène les futurs citoyens à l’amour de la Patrie. Les lieux communs ainsi forgés organisent encore notre perception de la France régionale.

Pour en savoir plus :

"Le Cidre", Charles Denet, 1909

Un livre :
“Ils apprenaient la France. L’exaltation des régions dans le discours patriotique”. Anne-Marie Thiesse.

Un article :
« Naissance de la Normandie (1750-1850) », François Guillet, Terrain n°, 33,  Authentique ?

• Sites et Blogs :
L’Association des régions de France, l’Association des maires de France, l’annuaire des régions de France.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search