ANIMAL

« Cela intervenait toujours au début ou au cours d’une séquence de toilettage social, par ailleurs normale. Chacun des participants étendait simultanément un bras au-dessus de sa tête puis, soit l’un, soit les deux, agrippait le poignet ou la main de l’autre ou bien étreignait l’autre main. Pendant ce temps-là, la main opposée était utilisée pour épouiller l’aisselle du congénère, libérée par le bras relevé. Ce faisant, les deux chimpanzés, assis face à face sur le sol, formaient une figure symétrique. Les deux individus levaient ensemble leurs bras droits et s’épouillaient avec leurs gauches, ou inversement. L’effet était saisissant». Description du « grooming handclasp » (épouillement avec étreinte des mains) par McGrew, 1994.
Les attitudes de certaines espèces animales paraissent parfois si proches de nous que nous en sommes troublés… Comment pense-t-on la frontière qui nous sépare des autres espèces animales ?

Pour en savoir plus :

Affiche de l'exposition "Animal"

Articles :
“Techniques du corps et traditions chimpanzières” Frédéric Joulian, Terrain n°34, Les animaux pensent-ils ? (texte intégral).
“Et si le lion pouvait parler… Enquêtes sur l’esprit animal”
, Gérard Lenclud, Terrain n°34, Les animaux pensent-ils ? (texte intégral).
“L’animal intentionnel”, Joëlle Proust, Terrain n°34, Les animaux pensent-ils ?
“Les gens ressemblent-ils aux poulets ? Penser la frontière homme-animal à Madagascar”, Rita Astuti, Terrain n°34, Les animaux pensent-ils ? (texte intégral).
“Raison humaine et intelligence animale dans la philosophie grecque”, Jean-Louis Labarrière, Terrain n°34, Les animaux pensent-ils ? (texte intégral).

Sites et Blogs :
Sur la sensibilité des animaux, l’interview de de Waals dans Libé, la déclaration universelle des droits de l’animal.

• A voir :
Exposition « Animal » jusqu’au 11 décembre 2011 au Musée des Arts décoratifs



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.