Un pluralisme sans conflits est-il possible ?

Comment construire une société qui affirme à la fois une identité laïque et les institutions religieuses ? Comment gérer la coexistence de cette pluralité ?
« Comment faire coexister des univers singuliers ? Quelle communauté de biens et de valeurs -quel « en-commun »- élaborer dans le temps et l’espace mondialisés ? Parmi les grandes questions qui s’imposent aujourd’hui au débat public, le pluralisme culturel et religieux est perçu comme un enjeu important au sein des sociétés libérales. […] Ces considérations soulignent l’intérêt sociologique des rencontres interreligieuses de Sant’Egidio. Depuis 1987, la Communauté romaine de Sant’Egidio organise une session intereligieuse annuelle appelée « Prière internationale pour la paix » ou « Rencontre d’Assise » ou encore « Session homme et religions ». »* Marie Balas in Terrain n°51.

Pour en savoir plus :

Des articles :
*« Un pluralisme sans conflits. Sant’Edigio : diplomatie et religion », Marie Balas, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« Religion et politique »
, Élisabeth Claverie, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« La Vierge, les chrétiens, les musulmans et la nation », Emma Aubin-Boltanski, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« Des pacificateurs inspirés », Sandrine Lefranc, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).

Sites et Blogs :
La communauté de Sant’Edigio.


Vous aimerez aussi...