Un pluralisme sans conflits est-il possible ?

Comment construire une société qui affirme à la fois une identité laïque et les institutions religieuses ? Comment gérer la coexistence de cette pluralité ?
« Comment faire coexister des univers singuliers ? Quelle communauté de biens et de valeurs -quel “en-commun”- élaborer dans le temps et l’espace mondialisés ? Parmi les grandes questions qui s’imposent aujourd’hui au débat public, le pluralisme culturel et religieux est perçu comme un enjeu important au sein des sociétés libérales. […] Ces considérations soulignent l’intérêt sociologique des rencontres interreligieuses de Sant’Egidio. Depuis 1987, la Communauté romaine de Sant’Egidio organise une session intereligieuse annuelle appelée “Prière internationale pour la paix” ou “Rencontre d’Assise” ou encore “Session homme et religions”. »* Marie Balas in Terrain n°51.

Pour en savoir plus :

Des articles :
*« Un pluralisme sans conflits. Sant’Edigio : diplomatie et religion », Marie Balas, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« Religion et politique »
, Élisabeth Claverie, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« La Vierge, les chrétiens, les musulmans et la nation », Emma Aubin-Boltanski, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).
« Des pacificateurs inspirés », Sandrine Lefranc, Terrain n°51, Religion et Politique (texte intégral).

Sites et Blogs :
La communauté de Sant’Edigio.


Vous aimerez aussi...