La fascination de l’occulte

 » A l’origine de son intense passion pour la communication médiamnique qui, deux années durant, lui fait faire « toutes les expériences possibles et imaginables », Antonio évoque une soirée mémorable. Pour rire, il a demandé à prendre place autour du guéridon, parmi les amies de la gouvernante de la maison. Plongé dans cette société féminine, ses doutes commencent à faiblir lorsque se manifeste le père défunt d’une des participantes, pour rappeler l’existence d’un testament demeuré introuvable et consoler sa fille des mauvais traitements infligés par la seconde épouse. D’une part, le guéridon remue « de manière incroyable », sans qu’il puisse, malgré un éclairage suffisant, découvrir le moindre geste intentionnel. Mais surtout, cette histoire lui fait « beaucoup de peine » et l’intense émotion qui a remplacé le rire n’est-elle pas un indice suffisant de ce qu’il y a là « quelque chose de vrai ? ». La séance terminée, il faut remettre le guéridon à sa place, dans les appartements du premier étage. Repris par ses soupçons, Antonio en profite pour répéter, seul, les gestes et les paroles évocatrices. A sa grande terreur, le défunt est à nouveau présent. »*
Quelles sont les différentes pratiques spirites ? Quelles preuves peuvent être apportées à ces pratiques ? Est-ce l’esprit qui parle ou le medium ?

Pour en savoir plus :

• Des articles :
* « De la preuve à l’épreuve », Giordana Charuty, Terrain n° 14, L’incroyable et ses preuves (texte intégral).
« Le triomphe des croyances. Catholiques et spirites autour de la tombe d’Allan Kardec », Emma Gobin, Terrain n° 45, L’argent en famille (texte intégral).
« La « boite aux ancêtres ». Photographie et science de l’invisible », Giordana Charuty, Terrain n° 33, Authentique ? (texte intégral).

• Sites et blogs :
Le spiritisme, la bio d’Allan Kardec.

• A voir :
« L’Europe des esprits ou la fascination de l’occulte 1750-1950«  au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg.


Vous aimerez aussi...