La riposte du sauvage

L’exposition “Exhibitions” au musée du Quai Branly met en lumière la représentation et l’exhibition du “sauvage” par l’homme blanc colonisateur. A l’inverse, quels sont les moyens cognitifs, les images et les symboles mis en œuvre par telle ou telle société « primitive » confrontée à la présence des Européens, pour se représenter l’étranger ? De quelles ressources intellectuelles et imaginaires disposent-elles pour penser l’altérité, et quels sont les outils disponibles, et utilisés, pour la donner à voir ?
Dans « Orphée noir », texte d’introduction à Anthropologie de la nouvelle poésie nègre et malgache, publiée par Léopold Sédar Senghor en 1948, Sartre décrit d’une façon saisissante la mise à nu de l’homme blanc, le regard dévastateur jeté par le colonisé sur le colonisateur : « Voici des hommes debout qui nous regardent et je vous souhaite de ressentir comme moi le saisissement d’être vus. Car le Blanc a joui trois mille ans du privilège de voir sans qu’on le voie ; il était regard pur, la lumière de ses yeux tirait toute chose de l’ombre natale. […] Aujourd’hui ces hommes noirs nous regardent et notre regard rentre dans nos yeux. […] Dès lors, c’en est fini de l’homme blanc comme mesure de toute chose, « blanc comme le jour, blanc comme la vérité », dont le regard « dévoilait l’essence secrète et blanche des êtres ». Jean-Paul Sartre in “Orphée noir”, 1949*.

Pour en savoir plus :

Masque de danse de la société "gélédé" en bois naturel

Des articles :
* “Julius Lips et la riposte du sauvage. L’homme blanc vu par les indigènes” Pierre Centlivres, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme.« Solitaire et solidaire » Entretien avec Edouard Glissant », Philippe Artières, Terrain, n°41 – Poésie et politique (texte intégral).
“Miroirs du colonialisme” Gérard Lenclud, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).
“Quand la mémoire resurgit. La rébellion de 1947 et la représentation de l’État contemporain à Madagascar”, Jennifer Cole, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).
“Charles de Foucauld face aux Touaregs. Rencontre et malentendu”, Dominique Casajus, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).
“« Il a tué les chefs et les hommes. » L’anthropologie, la colonisation et le changement social en Nouvelle-Calédonie”, Michel Naepels, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).
“« Merci à vous, les Blancs, de nous avoir libérés ! » Le cas des Dìì de l’Adamaoua (Nord-Cameroun)”, Jean-Claude Muller, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme.
“Au nom des « vrais Africains ». Les élites scolarisées de l’Afrique coloniale face à l’anthropologie (1930-1950)”, Benoît de L’Estoile, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).
“La psychanalyse au secours du colonialisme. À propos d’un ouvrage d’Octave Mannoni”, Maurice Bloch, Terrain n°28, Miroirs du colonialisme (texte intégral).

Sites et Blogs :
Education contre le racisme, études coloniales, le site africultures, sur Edouard Glissant.

A voir :
“Exhibitions : l’invention du sauvage” au musée du Quai Branly, le formidable documentaire de Resnais et Marker “Les statues meurent aussi”.


Vous aimerez aussi...