Le non-public et la culture

Aurélie Filippetti a lancé le 16 avril 2014 une Mission nationale pour l’art et la culture dans l’espace public (MNACEP) qui constitue un nouveau pas en faveur de la démocratisation culturelle.
Depuis 2004 sur les bords de Marne à Fleury-la-Rivière, des expositions photographiques sont organisées dans le cadre d’un événement annuel : le Festival de l’Oh !, initié par le conseil général du Val-de-Marne. Ces expositions ont la particularité d’investir des lieux de vie. Elles articulent de plus politique environnementale, politique culturelle, médiation scientifique et communication évènementielle. Ce nouveau mode d’exposition ne suffit pourtant pas à attirer du « non-public ». Quel est le rapport des « non-initiés » à la culture ? Quelle(s) représentation(s) en ont-ils ? Ces représentations peuvent-elles bloquer la rencontre avec les œuvres données à voir dans l’espace public ? La culture, même offerte et gratuite, est-elle pour autant accessible à tous ? Et cette culture n’entretient-elle pas une forme de domination tacite sur ceux qui ne la comprennent pas ?

Pour en savoir plus :

affiche_2014_du_festival_de_l_oh__19765Un article :
« Le non-public et la culture. Une étude de cas en banlieue », Terrain n° 58, Pourquoi coopérer.

Sites et blog :
Le site du festival de l’Oh!, Mission nationale pour l‘art et la culture dans l’espace public.

• A faire :
Le festival de l’Oh!, les 28 et 29 juin 2014 en Seine et Marne.


Vous aimerez aussi...