Quand cela tient à un cheveu…

Les cheveux sont un révélateur fort de notre personnalité. Outil de séduction ou de contestation chez les femmes, le cheveu a également une forte portée symbolique chez les hommes.  Dans l’ensemble des pays musulmans, par exemple, le « poil » est un indicateur précieux! Il semble, en effet qu’il s’exerce un « fétichisme indéniable du poil dont la signification est à la fois sexuelle et religieuse. » (Bouhdiba, 1979). Ainsi, chez les migrants turcs de Strasbourg, la moustache n’est pas uniquement un signe de virilité, elle indique aussi, par les formes qu’elle prend, divers engagements religieux et politiques. Plus généralement, les pratiques et les représentations liées à la pilosité semblent être autant de marqueurs identitaires, si bien qu’en les parcourant il est possible d’effectuer une lecture transversale de ces différentes identités turques vécues en situation d’immigration.
« Un homme sans moustache c’est comme une maison sans balcon; les gens préfèrent les maisons avec balcon. » in Terrain n°35.

Pour en savoir plus :

• Un article :
*« Quand cela tient à un cheveu. Pilosité et identité chez les Turcs de Strasbourg », Benoît Fliche, Terrain n° 35, Danser (texte intégral).

• Site et blog :
Tout sur le cheveu.

• A voir :
« Cheveux chéris » au musée du Quai Branly du 18 septembre 2012 au 14 juillet 2013.



Vous aimerez aussi...