Santé mentale

“Scène 1 : Dans la matinée, le patient arrive sur un brancard. Il est sanglé et surveillé par des pompiers. Dans le service où il a été dirigé, l’équipe soignante procède а une rapide présentation, car le patient est а moitié endormi par les médications qui lui ont été administrées. Une fois détaché, il est invité а rejoindre la chambre qui lui a été réservée. En moins d’une minute, l’infirmière procède à l’« inventaire » : il consiste à noter par écrit les objets personnels que possède le malade à l’arrivée – il les récupérera à la fin de son séjour. Le protocole d’accueil classique se termine par l’invitation faite à quitter ses vêtements pour revêtir le pyjama « standard » attribué aux patients. Il sera appelé quelques heures plus tard pour recevoir son traitement et prendre son premier repas d’hôpital.
Scène 2 : Il est midi. Certains adhérents sont sortis chercher quelque chose à manger à l’extérieur de l’appartement ; d’autres prolongent leur réunion portant sur la réalisation d’un court-métrage. Voici qu’arrive un nouveau venu. Il se présente. Il explique qu’il a eu connaissance de ce lieu par l’intermédiaire d’un ami. Ce dernier lui aurait dit que le GEM (groupe d’entraide mutuelle) était un “endroit sympa où l’on peut faire des activités et rencontrer des gens.”. Un adhérent confirme et lui énumère les différentes activités possibles- la liste est affichée sur le mur. La discussion se poursuit autour d’un café partagé avec ceux des adhérents qui ont terminé leur repas. Lorsque l’activité musicale commence, le nouveau venu est invité à y participer.
Aucun rapport entre ces deux scènes ? Si. Il s’agit de processus d’intégration, l’un hospitalier, l’autre associatif que toute personne souffrant à un moment donné de troubles psychiques peut être amené à connaître.” *Aurélien Troisoeufs in Terrain n° 52.

Pour en savoir plus :

Un jeu d’enfant. Paul Klee, 1939

• Des articles :
* « La personne intermédiaire. Hôpital psychiatrique et groupe d’entraide mutuelle », Aurélien Troisoeufs, Terrain n° 52, Être une personne.
« Parler au nom de nos Sois(s). Une évaluation du trouble de personnalité multiple »
, Nicholas Humphrey et Daniel C. Dennett, Terrain n° 52, Être une personne.

Sites et blog :
Le collectif des 39, les GEMles groupes d’entraide mutuelle dans les Hauts de Seine, à Paris, le fonctionnement d’un gem, trouble de la personnalité multiple.

• A voir :
“Chambre noire, Lumière sur la santé mentale”, du 16 janvier au 29 mars 2013, à la Ferme du Vinatier, Bron.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search