De Mauss à Lévi-Strauss

« Le seul but de Durkheim, de ceux qui l’ont précédé : Saint-Simon, Comte, Stuart Mills, Spencer, Wundt, le seul but de ceux qui l’ont suivi, c’est de donner à tous, le sens du social, le sens de la nouveauté et de la dignité du règne social, coïncidant avec la nouveauté et sans doute faisant la dignité du règne humain. Or ce but est atteint. L’histoire est devenue sociale et ne reste plus qu’accidentellement romancée ou anecdotique. La géographie est devenue humaine ; l’économie est devenue sociale et historique ; tous ces mots sont des mots pour dire sociologie. Je ne parle pas de la démographie et de la statistique qui est tout à nous ‘quae tota nostra est’ » Extrait de la leçon inaugurale de Marcel Mauss au collège de France, 1931, in Terrain n°59*.
« Toute société différente de la nôtre est objet, tout groupe de notre propre société, autre que celui dont nous relevons, est objet, tout usage de ce groupe même, auquel nous n’adhérons pas, est objet. Mais cette série illimitée d’objets, qui constitue l’Objet de l’ethnographie, et que le sujet devrait arracher douloureusement de lui si la diversité des mœurs et des coutumes ne le mettait en présence d’un morcellement opéré d’avance, jamais la cicatrisation historique ou géographique ne saurait lui faire oublier (au risque d’anéantir le résultat de ses efforts) qu’ils procèdent de lui, et que leur analyse, la plus objectivement conduite, ne saurait manquer de les réintégrer dans la subjectivité. Cette conception nous paraît être rigoureusement fidèle à la pensée de Mauss. […] Elle reflète  une évolution objective qui s’est produite dans les sciences psychologiques et sociales au cours des trente dernières années, et dont la valeur de l’enseignement de Mauss est d’avoir été une première manifestation, et d’y avoir largement contribué. Mauss fut, en effet, un des tout premiers à dénoncer l’insuffisance de la psychologie et de la logique traditionnelles, et à faire éclater leurs cadres rigides en révélant d’autres formes de pensée, en apparence « étrangères à nos entendements d’adultes européens. » […] Jamais il n’est resté plus fidèle à sa pensée profonde et jamais il n’a mieux tracé à l’ethnologue sa mission d’astronome des constellations humaines, que dans cette formule où il a rassemblé la méthode, les moyens et le but dernier de nos sciences et que tout Institut d’Ethnologie pourrait inscrire à son fronton : « Il faut, avant tout, dresser le catalogue le plus grand possible de catégories ; il faut partir de toutes celles dont on peut savoir que les hommes se sont servis. On verra alors qu’il y a encore bien des lunes mortes, ou pâles, ou obscures, au firmament de la raison ». » Claude Lévi-Strauss in Introduction à l’oeuvre de Marcel Mauss.

Pour en savoir plus :

Marcel Mauss, Meyer-Miron Kodkine, 1935.(Coll. Robert Mauss)

• Des articles : 
« Le fait technique total. La raison pratique et les raisons de la pratique dans l’œuvre de Marcel Mauss »
, Nathan Schlanger, Terrain, n° 16, Savoir-faire. 
« Un inédit : la leçon inaugurale de Marcel Mauss au Collège de France », Marcel Mauss, Terrain n°59, L’objet livre.

Sites et blog :
De Mauss à Lévi-Strauss, cinquante ans après, cahier de recherche : une anthropologie de la coopération, la revue du M.A.U.S.S., Introduction à l’œuvre de Marcel Mauss par Claude Lévi-Strauss.

• A faire : 
De Mauss à Lévi-Strauss. Les bibliothèques de chercheurs et la construction des savoirs. Journées d’études les 21 et 22 février au Musée du Quai Branly.


Vous aimerez aussi...