L’Eglise catholique et la cause de l’environnement

« Il a fallu des millénaires à l’homme pour apprendre à dominer la nature  […]. L’heure est maintenant venue pour lui de dominer sa domination. »* Paul VI, 1970, in Terrain n°60.
« La crise écologique ne peut être appréhendée séparément des questions qui s’y rattachent, étant profondément liée au concept même de développement et à la vision de l’homme et de ses relations avec ses semblables et avec la Création. Il est donc sage d’opérer une révision profonde et perspicace du modèle de développement, et de réfléchir également sur le sens de l’économie et de ses objectifs, pour en corriger les dysfonctionnements et les déséquilibres […]. Ainsi seulement, la crise actuelle devient une occasion de discernement et de nouvelles planification. »* Benoît XVI, 2010, in Terrain n°60.
Quels rapports écologie et théologie entretiennent-ils ? Comment le point de vue de l’Eglise a-t-il évolué depuis l’exploitation de la nature pour combler les besoins de l’homme  jusqu’au respect de l’environnement? Comment allier le refus catégorique de la contraception qui entraîne une surpopulation dans de nombreuses régions du monde et la volonté de ne pas surexploiter les ressources locales ? Quelles sont les réponses concrètes de l’Eglise face aux nouvelles questions sociétales ?

Pour en savoir plus :

couv_60Des articles :
*« L’Église catholique et la cause de l’environnement», Isacco Turina. Terrain n° 60, l’imaginaire écologique.

Sites et Blogs :
Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Notre planète, BuzzEcolo, Société Française d’Ecologie, Ecologie pratique.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 12 mars 2019

    […] politique et sociale à l’Université de Bologne, à propos du pontificat de Jean-Paul II (« L’Église catholique et la cause de l’environnement », revue Terrain, mars […]