Qu’est ce que le beau?

Pourquoi dit-on d’une femme, d’une oeuvre ou d’une maison qu’elles sont belles? Selon quels critères définit-on le beau? Ces critères sont-ils les mêmes au Canada, en Nouvelle Guinée et en France? De quoi est fait notre jugement? Goût personnel ou héritage culturel?
Que dire de ce “goût” qui nous lie aux choses ou aux gens, ou qui au contraire nous en sépare et hiérarchise nos relations?

Pour en savoir plus :

Masque en bois peint utilisé pour la danse, Côte d'Ivoire (photo Hatala, musée de l'Homme)

• Un livre :
Le goût des belles choses. Ethnologie de la relation esthétique. Sous la direction de Véronique Nahoum-Grappe et Odile Vincent.

• Des articles :
« Dédommager le désir », Le prix de l’émotion en Nouvelle-Bretagne (Papouasie-Nouvelle-Guinée), Monique Jeudy-Ballini. Terrain n°32, Le beau (texte intégral).
“Ce qui est bien est beau“, Un regard sur la beauté chez les Inuit du Canada, Nelson Graburn et Pamela Stern. Terrain n°32, Le beau (texte intégral).
“La maison, le beau et la mode”, Françoise Dubost. Terrain n°32, Le beau (texte intégral).
“La « glocalisation » du beau”, Miss Monde en Inde, 1996, Jackie Assayag. Terrain n°32, Le beau (texte intégral).
“L’éclat de l’haliotide” De la conception du beau dans les sociétés de la côte Nord-Ouest, Marie Mauzé.Terrain n°32, Le beau (texte intégral).
« Je m’y connais peut-être en art mais je ne sais pas ce que j’aime », Alison Clarke et Daniel Miller. Terrain n°32, Le beau (texte intégral).

• Sites et Blogs :
Kant et le jugement esthétique, un cours de philosophie online.


Vous aimerez aussi...