“Premier Mai, fais ce qu’il te plaît”

Dans le nord de l’Auxois (en Bourgogne), un rituel en apparence insignifiant a lieu tous les ans. « Avant le matin du premier mai. Des bandes de jeunes garçons effectuent collectivement et en secret trois opérations :
– la veille ou l’avant-veille, ils vont dans les bois pour couper de jeunes arbres qui prennent le nom de « Mais » ;
– le 30 avril à la nuit tombée, ils les transportent et les accrochent sur des maisons du voisinage où résident des jeunes filles (cette deuxième opération s’appelle « la pose des Mais ») ;
– dans la nuit, ils déplacent systématiquement tous les objets qui « traînent » dans le voisinage. »* Florence Weber in Terrain n° 11
Que signifie cet étrange rituel ? Que révèle-t-il de l’ordre social ? Quels liens entretient-il avec la fête du travail, la fête du muguet, le carnaval ?

Pour en savoir plus :

muguet-du-premier-mai• Des articles :
« “Premier Mai fais ce qu’il te plaît”. Réinterprétations contemporaines d’éléments folkloriques dans une petite ville ouvrière de l’Auxois », Florence Weber, Terrain n° 11, Mélanges (texte intégral).

Sites et Blogs :
La fête du travail, le premier mai dans le monde.

A faire : 
Fête des mai à Nice
.


Vous aimerez aussi...