Les jardins : un patrimoine comme un autre ?

« C’est au moment où le jardin fait l’objet d’une restauration qu’apparaissent clairement tous les problèmes posés par la classification d’un jardin dans la catégorie des monuments. La notion actuelle de restauration implique de restituer une image fixée du passé. Premier problème : quel passé choisir entre les passés successifs du lieu ? La question se pose pour les monuments, mais les remaniements apportés au bâti l’étaient moins systématiquement qu’aux jardins, périodiquement remis au goût du jour par leur propriétaire. Les cas de jardins qui ont conservé les mêmes tracés depuis l’époque de leur création sont rarissimes. Ainsi le jardin du Luxembourg, considéré comme le type de jardin à la française, est en réalité un jardin composite dont le tracé initial a été plusieurs fois remanié. Le parc de Chantilly est à lui seul un véritable panorama de l’art des jardins : les jardins Renaissance ont été agrandis aux dimensions d’un parc de grande envergure et d’un domaine forestier par Le Nôtre, un jardin de style anglo-chinois avec un hameau rustique a été ajouté en 1775, un parc paysager créé par le prince de Condé en 1820 sur les ruines laissées par la Révolution, de nouveaux et importants remaniements ont été apportés en 1873 par le duc d’Aumale, dernier propriétaire privé de Chantilly, qui appartient aujourd’hui à l’Institut de France.[…] Quelle part accorder aux anachronismes, aux formes modernes, aux éléments introduits depuis le plan d’origine ? Comment rendre sensible et perceptible à des regards contemporains la signification de formes créées pour d’autres regards dans un autre temps ? »* Françoise Dubost in Vert Patrimoine.
Parce qu’il est vivant et impossible à muséifier, le patrimoine végétal met à l’épreuve les procédures et les modes de gestion traditionnels, oblige à tenir compte du temps et de l’usage et à penser en termes nouveaux la question du patrimoine.

Pour en savoir plus :

PACADes livres :
* Vert patrimoine. La constitution d’un nouveau domaine patrimonial. Françoise Dubost.
En son jardin. Une ethnologie du fleurissement. Martine Bergues.

Des articles :
« Les jardins de la nostalgie ». La transformation du jardin anglais en patrimoine national. Sylvie Nail, Terrain n°29, Vivre le temps (texte intégral).
« Les jardins potagers pyrénéens : un espace singulier : les jardins potagers en Pyrénées centrales ». Ariane Bruneton-Governatori, Terrain n° 6, Les Hommes et le milieu naturel (texte intégral).
« A quelle mode vais-je planter mes choux ? ». Anne Luxereau, Terrain, n°6, Les hommes et le milieu naturel (texte intégral). 
« L’ethnobotanique au péril du gazon »
, Pierre Lieutaghi, Terrain n° 1, Les savoirs naturalistes populaires (texte intégral). 

• Sites et Blogs :
Fédération française du paysage, Comité des parcs et jardins de Francesociété nationale d’horticulture, je jardine, portail du jardin et du paysageles jardins par thèmesl’aménagement paysagerune interview de Martine Bergues, le blogjardin, association des Parcs et Jardins en région Centre.

• A faire :
Festival International des Jardins à Chaumont du 24 avril au 20 octobre 2013. Rendez-vous aux jardins sur le thèmes « le jardin et ses créateurs », les 31 mai, 1er et 2 juin. Le parc de Chantilly.


Vous aimerez aussi...

1 réponse