Quakers : les premiers écologistes ?

Dans un ouvrage incontournable, Man and the Natural World, l’historien anglais Keith Thomas (1983) établit que la période 1500-1800 joue un rôle primordial dans la naissance du concept moderne d’environnement et de sa « consommation ». C’est pendant cette période de l’histoire anglaise que la Société religieuse des Amis de Grande- Bretagne, ou Quakers, vit le jour et s’épanouit. « Les quakers possèdent une conception particulière de la qualité morale des biens et de leur consommation. Depuis leur émergence au milieu du xviisiècle, ils incarnent le type même du consommateur éthique, qui soumet à un jugement moral la décision d’acheter tel ou tel article ou de s’en abstenir : c’est bien de posséder ceci, c’est mal de posséder cela. » Peter Collins in Terrain n°60.
En adoptant cette façon de vivre, les quakers ont développé une foi et une pratique religieuses qui les a toujours obligés à prendre sérieusement en considération les tenants et aboutissants de la consommation, pensée comme une menace contre le monde naturel. Depuis quelques décennies, cette tendance s’intègre de plus en plus à une approche ouvertement politique des questions écologiques.

Pour en savoir plus :

Green Walk Singlesheet FlyerDes articles :
« “Il y a un autre monde, mais il est dans celui-ci.” L’écologisme quaker », Peter Collins. Terrain n° 60, l’imaginaire écologique.

Sites et Blogs :
Quakers (site en anglais) , les quakers en France.


Vous aimerez aussi...