Les morts sans sépulture

« Le 1er juillet 1919, Mme Pragen, femme d’un riche homme d’affaires parisien, se rend dans la plaine de Charleroi chercher le corps de son fils Claude, pâle soldat d’une guerre pour laquelle il était si peu fait. Elle a pour secrétaire et guide l’un de ses compagnons de combat qui, pour l’occasion, retrouve ce lieu de déroute et de mort : « Ceux que j’avais laissés là. Tout à coup, je me disais que ceux que j’avais vus couchés sur ce champ étaient dessous. Ils étaient là, ils étaient encore là. […] Quelque chose de terriblement vivant, de terriblement présent se levait de ce champ. C’est qu’aussi toute ma mémoire se réveillait et faisait bouillonner dans ma cervelle un sang chaud ; et ce sang chaud nourrissait cette évidence invisible » (Drieu La Rochelle, 1934). Accompagné du maire de la commune, ils traversent les champs pour atteindre ce petit cimetière aménagé par les Allemands où la plupart des tombes paraissent abandonnées : « Trois de mes camarades des Sciences Politiques, comme moi embusqués dans ce régiment de Paris, étaient couchés côte à côte. Un obus les avait détruits ensemble. Le maire me dit que leur chair tenait moins de place dans les cercueils que leurs noms sur les plaques ; ces trois cercueils étaient vides » (Ibid.). » Yves Pourcher in Terrain n°20.

Pour en savoir plus :

cim_0001

Veuve au cimetière Marcoeuil, 15 mars 1916 (musée d’histoire contemporaine)

Articles :
* « La fouille des champs d’honneur », Yves Pourcher, Terrain, n°20,  La mort (texte intégral).
« Vivement la guerre qu’on se tue ! »
, Evelyne Desbois, Terrain, n°19, Le Feu (texte intégral).
« Les clichés de la Grande Guerre »
, Yves Pourcher, Terrain, n°34, Les animaux pensent-ils ?
« Grand-Guignol », Evelyne Desbois, Terrain, n°18, Le corps en morceaux (texte intégral).

Sites et Blogs :
Le projet Mémoire des hommes du ministère de la défense, chemins de mémoire, un blog sur la grande guerre, l’armistice de 1918, un site en anglais, Europeana collection 14-18 : une collection digitale des objets de la grande guerre.

A faire :
Le musée de la grande guerre en Picardie, l’ossuaire de Douaumont, Journées de Larrazet : soldats et civils à l’épreuve de la Grande Guerre, les 23 et 24 novembre 2013, Colloque Gares en guerre.


Vous aimerez aussi...