Qui rit le dernier est le plus lent d’esprit

« Durant un cours, le philosophe du langage d’Oxford John L. Austin rappela que, alors qu’en anglais une double négation vaut un oui, il n’existe aucune langue dans laquelle
une double affirmation vaut négation. Ce à quoi le philosophe Sydney Morgenbesser
rétorqua, dédaigneux : “Ouais, ouais.” »
« On prend plaisir à saisir une plaisanterie, plaisir incluant la sorte de satisfaction éprouvée à en avoir déchiffré le sens. Qui plus est, la drôlerie d’une chose est, comme la beauté, “dans l’oeil du regardeur”. […] il existe indéniablement un point commun entre le plaisir procuré par la rencontre avec quelque chose de drôle et celui qu’on éprouve à trouver la solution d’un problème. Lorsque nous comprenons une plaisanterie, nous ressentons un sentiment de découverte qui ressemble d’assez près à l’impression de victoire qui fait suite à la résolution d’un problème. Et lorsque, dans ce dernier cas, nous échouons, la sensation qui nous envahit est celle de déconfiture ou d’ignorance ; elle ne va pas sans rappeler ce que nous éprouvons lorsque nous ne parvenons pas à comprendre une blague. » Matthew M. Hurley, Daniel C. Dennett & Reginald B. Adams Jr. in Terrain n°61.

Une chose est-elle drôle en soi ou dépend-t-elle de l’état d’esprit de celui qui en rit ? L’humour est-il universel ou ne peut-il être compris qu’au sein d’une culture commune ? Pourquoi use-t-on fréquemment de l’humour pour dénigrer autrui ? Pourquoi l’exercice de l’humour met-il si souvent en évidence des échecs ? Et en quoi consiste le caractère général des phénomènes prêtant à rire ?

Pour en savoir plus :

Maurice Henry, 1935-1936. Centre Pompidou, RMN - Grand Palais / ADAGP

Maurice Henry, 1935-1936. Centre Pompidou, RMN – Grand Palais / ADAGP

Des articles :
*
“Phénoménologie de l’humour. Qui rit en dernier est le plus lent d’esprit.” Matthew M. Hurley, Daniel C. Dennett & Reginald B. Adams Jr., Terrain n°61, Rire.
“Introduction : les équivoques du rire”
, Olivier Morin, Terrain n°61, Rire.
“Le savoir-rire en Chine.” Hans Steinmüller, Terrain n°61, Rire.
“”Moi je viens de Mars, et toi ? ”Le rire dans les espaces publics de la Goutte d’Or”, Stefan Le Courant, Terrain n°61, Rire.
“Stand-up ! L’humour des minorités en France”, Nelly Quemener, Terrain n°61, Rire.
“Chasse au dahu et vigilance épistémique”, Radu Umbres, Terrain n°61, Rire.
“De quoi rient les Indiens ?”, Pierre Clastres, Terrain n°61, Rire.
“Pierre Clastres et la dérision du pouvoir chez les Indiens : un commentaire”, Anne-Christine Taylor, Terrain n°61, Rire.
“Rire en situation de violence. L’Algérie des années 1990”, Abderrahmane Moussaoui, Terrain n°61, Rire.

Sites et Blogs :
Le rire de Bergson, le clown : rire et/ou dérision ?, rire et littérature, les sites de Matthew M. Hurley et de Daniel C. Dennett (en anglais).


Vous aimerez aussi...