L’incendie du château de Lunéville

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2003, un gigantesque incendie se déclare dans l’aile sud du Château de Lunéville en Meurthe et Moselle. Le bilan est lourd : la moitié du château est ravagée et le musée a perdu la majeure partie de ses collections. Ce patrimoine endommagé suscite une vive émotion dans la population :

« Lors d’un de mes passages à Lunéville, j’ai déjeuné avec un dentiste de la ville, qui est un rapatrié d’Algérie qui s’est installé là il y a une trentaine d’années. Il a dit : « Moi ça m’a fait un coup horrible l’incendie du château. » Alors je lui dis : « Ah bon. Oui c’est un monument historique, etc. ! » Et il me dit : « Pas du tout, pas du tout. J’ai passé ma bar-mitsva là, je me suis marié dans les salons. Tous mes amis se sont mariés là. C’est un morceau de ma vie qu’on a brûlé. » Et j’étais très, très, très surpris : c’est-à-dire que, pour lui, il y avait un dommage irréparable mais qui n’avait rien à voir avec Stanislas et Léopold ! »*

Aussitôt, cette émotion négative se transforme en une mobilisation massive qui transcende les clivages sociaux et politiques et se déploie à tous les niveaux de l’action publique.
« Un même sentiment d’union sacrée autour du château ; et enfin une même volonté de reconstruction, c’est-à-dire de restitution à l’identique, comme pour effacer ce qui est survenu et qui a perturbé le cours du temps – et du monument. » * Anthony Pecqueux et Jean-Louis Tornatore in Emotions patrimoniales.
Onze ans après, l’édifice est le théâtre du plus grand chantier de reconstruction patrimoniale d’Europe.

Pour en savoir plus :

280px-Chateau_de_Lunéville_-_2012-05-16• Un livre :
* “Morale et politique dans le monument historique. L’incendie du château de Lunéville”.
Anthony Pecqueux et Jean-Louis Tornatore in Emotions patrimoniales.

Sites et blog :
Association du château de Lunéville, l’histoire du château.

A voir :
Le château de Lunéville


Vous aimerez aussi...