Real Humans ?

« « Et ça, c’est quoi ? », questionna un visiteur du musée du quai Branly, interloqué par la présence de l’« étrange objet » auquel il était soudainement confronté. Sa réaction était compréhensible. Il ne s’agissait pas vraiment d’un objet comme les autres, même si la variété des artefacts exhibés dans ce musée est telle que la présence d’un robot humanoïde n’aurait sans doute pas suscité le même étonnement s’il avait été présenté dans une vitrine, accompagné d’une brève notice indiquant son origine et sa fonction. Mais une des particularités de Berenson – car tel est le nom du robot en question – était précisément de ne pas être exposé à la façon des autres objets. Non seulement il se trouvait parmi les visiteurs, mais il déambulait comme chacun d’eux, se déplaçant à son gré d’une vitrine à une autre, s’arrêtant quand bon lui semblait pour contempler plus attentivement tel ou tel objet. De plus, sa manière de « sourire » ou de « se renfrogner » à la vue de certains de ces objets pouvait suggérer qu’il éprouvait les sentiments les plus variés envers ce qu’il regardait. Aussi l’étonnement provoqué par sa présence pendant la dizaine de jours où il se promena dans le musée est-il parfaitement concevable. » Denis Vidal & Philippe Gaussier in Terrain n° 62.
Les réactions engendrées par la présence d’un robot humanoïde au milieu des visiteurs amènent à s’interroger sur la frontière entre humains et machines et sur les implications philosophiques de l’intelligence artificielle.

Pour en savoir plus :

Vidal 1HD• Un article :
« Un robot comme personne. Ontologies comparée et expérimentale au musée du quai Branly », Denis Vidal & Philippe Gaussier, Terrain, n° 62, Les morts utiles.

• Sites et Blogs :
Le robot Berenson au musée du quai Branly, le premier robot patron.

• A voir :
Real Humans, saison 2 sur ARTE


Vous aimerez aussi...