Pourquoi coopérer ?

« La coopération intervient à tous les étages de la vie. Les gènes doivent coopérer pour former un génome dans une cellule, les cellules doivent coopérer pour former un organisme multicellulaire, et les organismes multicellulaires doivent coopérer pour former une société. L’histoire de la vie est celle de l’évolution vers des systèmes plus complexes, des entités de bas niveau coopérant pour se regrouper dans des ensembles de plus haut niveau. […] La pertinence des recherches sur la coopération tient ensuite à l’énigme que représentent les comportements coopératifs pour la théorie darwinienne et pour la théorie économique de l’acteur rationnel. Coopérer a un “coût” pour l’individu, évident quand la coopération est altruiste. Lorsqu’elle est intéressée, ce coût est moins facile à quantifier puisqu’il doit être pondéré par les bénéfices attendus, mais il persiste. Par conséquent, même dans ce cas, la coopération constitue un défi, tout autant à la théorie la plus orthodoxe de l’évolution, arc-boutée contre la notion de compétition entre individus uniquement préoccupés par leur propre reproduction (fitness), qu’à la théorie économique classique fondée sur l’existence d’acteurs calculateurs et “égoïstes” entièrement voués à la maximisation de leurs intérêts. Suivant ces principes, si j’appartiens à un groupe de chasseurs-cueilleurs dont tous les membres sont des coopérateurs inconditionnels, mon intérêt évident est de faire défection lorsque le groupe se mettra en quête de nourriture puisque j’aurai l’assurance d’avoir ma part sans dépenser la moindre énergie et sans m’exposer à un quelconque danger. Pourtant, dans la vie sociale, la plupart du temps nous ne tenons pas ce raisonnement et nous coopérons. Pourquoi ? » Joël Candau in Terrain n°58.

Pour en savoir plus :
terrain_couv58Des articles :
“Pourquoi coopérer”, Joël Candau, Terrain n°58, Pourquoi coopérer.
“Le parti pris de parenté. Un exemple mélanésien de coopération”, Monique Jeudy-Ballini, Terrain n°58, Pourquoi coopérer.
“Nanosciences et nanotechnologies : une coopération modèle ? Expériences et sens politique des scientifiques”, Morgan Jouvenet, Terrain n°58, Pourquoi coopérer. “Éliminer la classe, la caste et l’indigénéité dans l’Inde maoïste”, Alpa Shah, Terrain n°58, Pourquoi coopérer. “Pourquoi la coopération ne fonctionne pas toujours. Confiance, motivation et sciences cognitives”, Benoît Dubreuil, Terrain n°58, Pourquoi coopérer.
“Le scarabée conducteur. Le jeu de kwaang, entre vibration et coopération”, Stéphane Rennesson, Emmanuel Grimaud & Nicolas Césard, Terrain n°58, Pourquoi coopérer.
“Et pourtant ils coopèrent… Regard des sciences sociales sur la coopération animale”, Véronique Servais, Terrain n°58, Pourquoi coopérer.

Sites et blog :
Journée mondiale des coopératives le 5 juillet 2014, Marcel Mauss, cahier de recherche : une anthropologie de la coopération, le site de Andrew Bourke (en anglais).


Vous aimerez aussi...