Les apparitions de la Vierge

« Depuis 1968, San Damiano, village italien d’Emilie-Romagne, est le théâtre d’apparitions mariales. En effet, chaque jour, puis chaque semaine, la Vierge y apparaît. En 1981, la femme qui voyait et entendait la Vierge, connue sous le nom de « la Voyante » ou encore de « Mamma Rosa » mourut. Cependant, selon la doctrine qui s’est constituée, la Vierge continue d’apparaître, « vivante et vraie », à intervalles réguliers, chaque samedi à midi, lors du rosaire, malgré la disparition « de son instrument », comme on nomme encore Mamma Rosa. La Vierge se présenta à Mamma Rosa sous deux formes, à deux ans de distance. Elle arriva d’abord sous l’aspect d’une jeune femme venant demander l’aumône dans la maison particulièrement pauvre de Mamma Rosa, paysanne épouse d’un ouvrier agricole et mère de trois enfants, alitée, proche de la mort. Au cours de cette visite, la quêteuse guérit la malade et lui demanda de modifier sa vie : de changer de domicile et d’emploi. Mamma Rosa obéit et devint visiteuse de malades à l’hôpital de Plaisance. Deux ans plus tard, la Vierge se présenta à elle « sous la forme d’une apparition », « sur un globe rouge ». A partir de cette date, Mamma Rosa déclara voir et entendre la Vierge quasi quotidiennement et recevoir ses messages. La nouvelle se répandit et un culte se mit en place suscitant la venue de pèlerins du monde entier. (…) Les sciences sociales se sont, pour une large part, constituées autour d’une dénonciation radicale de la religion comme productrice d’illusions, ces mêmes illusions étant ce que désormais le chercheur en sciences sociales devra débusquer comme agent non manifeste inconnu des acteurs, agent qui les manipule à leur insu ou semi-insu dans tous les secteurs de la pratique sociale. (…) Comment délivrer notre objet de ses saisies traditionnelles, celles de l’ethnologie (les croyances, les représentations), celles de la psychanalyse et de la psychiatrie (l’hystérie, l’hallucination), celles de la sociologie (sécularisation contre émotion, tradition contre modernité), celles de l’Église (théologie négative contre religion populaire) ? Comment donner à « tout cela » une visibilité, un statut, une présence ? Et dans quel statut d’observabilité ? Comment éviter les prémisses contenues dans les descriptions susdites, qui de toute évidence, manquent quelque chose ? Comment en constituer la réflexivité ? » Elisabeth Claverie in Terrain n°14.

Pour en savoir plus :

Apparition de Marie à saint Hyacinthe selon Lodovico Carracci.• Des articles : 
« La Vierge, le désordre, la critique », Élisabeth Claverie, Terrain n° 14, L’incroyable et ses preuves (texte intégral). 
« La vierge, les chrétiens, les musulmans et la nation. Liban, 2004-2007 »
, Aubin-Boltanski E., Terrain n°51, Religion et Politique  (texte intégral).

• Sites et Blogs :
Les apparitions de la Vierge à travers le mon
de


Vous aimerez aussi...