La fête de la gastronomie

Ce week-end, c’est la fête de la gastronomie française, inscrite depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Fêter la gastronomie, c’est fêter notre culture, nos savoir-faire, notre patrimoine, notre identité. Partout en France, des évènements sont organisés pour nous permettre de découvrir les chefs, les artisans, les équipes qui travaillent avec passion et partager de nouvelles recettes ! Le thème de cette année, « L’amour des gestes et des savoir-faire » exprime toutes les spécificités de la gastronomie française et illustre l’importance de la transmission des traditions et d’un métier, d’une génération à l’autre.
« Parmi les objets qui composent le patrimoine rural, les ressources agricoles et alimentaires dites “de terroir” jouent un rôle primordial à différents niveaux : aménagement du territoire, défense des paysages, diversification de l’agriculture, micro-développement ou lutte contre la banalisation du goût. Ces productions agricoles et alimentaires locales d’origine animale ou végétale, transformées ou non, sont surinvesties et fortement manipulées ; elles n’en existent pas moins, dans un contexte technique et économique qui les fragilise chaque jour un peu plus. Ce sont par exemple le poulet de Bresse, le haricot tarbais, le bleu de Gex, le jambon de Bayonne, la châtaigne d’Ardèche ou le cidre du Domfrontais. Loin d’être monolithiques, elles recouvrent des réalités et possèdent des statuts très différents. Certaines relèvent de la sphère domestique, d’autres sont intégrées depuis longtemps dans un réseau marchand. Les unes ont fait l’objet d’une valorisation économique, les autres ont une existence quasi clandestine. »* Laurence Bérard et Philippe Marchenay in Terrain n°24.
Quel impact la valorisation de la gastronomie a-t-elle sur ces différentes productions locales ?

Pour en savoir plus :

indexDes livres :
Campagne de tous nos désirs. Patrimoine et nouveaux usages sociaux. Sous la direction de Michel Rautenberg, André Micoud, Laurence Bérard et Philippe Marchenay.
“Comment renaissent les fromages ? L’époisse, le rocroi, le soumaitrain.” Claire Delfosse et Marie-Thérèse Letablier in Carrières d’objets.

Des articles :
« Lieux, temps et preuves. La construction sociale des produits de terroir », Laurence Bérard et Philippe Marchenay. Terrain, n°24, La fabrication des saints.
« En chair et en chiffres. La vache, l’éleveur et le contrôleur.», Nathalie Joly et Jean-Marc Weller. Terrain n°53, Voir la musique.
« Un produit agricole « affiné » en objet culturel », Muriel Faure. Terrain n° 33, Authentique ?

Sites et Blogs :
La gastronomie française au patrimoine de l’UNESCO
, gastronomie des régions de France, la France des saveurs.

A faire :
La fête de la gastronomie du 26 au 28 septembre 2014.


Vous aimerez aussi...