Catégorie : AUTOUR DES NUMÉROS

AUTOUR DES NUMÉROS prolonge les numéros thématiques par des contenus numériques variés

0

Dire la colère en Iran : subjectivités entre censure et non-censure

Ce billet de Sonja Moghaddari interroge le façonnement des subjectivités dans l’Iran contemporain. Dans un contexte de contrôle et d’auto-contrôle de l’expression d’une population minée par les conséquences des sanctions internationales, l’anthropologue constate l’existence d’une politique des émotions où la rage envers les conditions sociales, économiques et politiques s’articule savamment à la colère envers le voisin. Il en résulte un climat de nervosité généralisée et une tension palpable dans les relations quotidiennes, dans une société où manifester sa colère est pourtant problématique.

0

Faire taire au nom de la démocratie participative. Pratiques coutumières dans l’État d’Oaxaca au Mexique.

Ce billet de Marjolaine Bédiat met en lumière les contradictions liées à la valorisation des pratiques coutumières zapotèques dans la vie politique locale au Mexique. À San Sebastián Tutla (État d’Oaxaca) notamment, elles ne permettent pas d’enrayer le système clientéliste et excluent un grand nombre d’habitants de la commune de la vie politique locale.

0

La revue Terrain en lutte !

Chères lectrices, chers lecteurs La revue Terrain ne pourrait exister sans le travail des chercheurs, enseignants-chercheurs, et plus largement des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche qui participent à la fabrication de chaque numéro. La revue ne saurait...

0

Premier Contact : quand la science-fiction rencontre la linguistique

Le thème du contact culturel, central pour l’anthropologie, est aussi au cœur d’une autre forme d’écriture : celle de la science-fiction. Avec, parfois, des rapprochements explicites. Pour filer ces parallèles, Carnets de Terrain a convié Erwann Perchoc, éditeur et traducteur aux Éditions Le Bélial’, à évoquer l’une de ces œuvres : « L’Histoire de ta vie » de Ted Chiang et son adaptation cinématographique, Premier Contact (Arrival), inspirées par les travaux du linguiste Benjamin Whorf.

0

Noyer les morts

Durant l’exhumation de fosses communes au Guatemala, les équipes médico-légales et les habitants collaborent pour identifier les morts. Si leurs approches semblent parfois irréconciliables, Alexa Hagerty montre dans ce très beau texte comment les morts ont une manière de se rappeler aux vivants qui brouille les frontières entre science et rêve, entre la conception biomédicale du corps et la vitalité qui reste attachée aux os humains – jusqu’à hanter l’anthropologue elle-même.

0

Drowning the Dead

During the exhumation of mass graves in Guatemala, forensic scientists and community members work together to identify the dead. Although their methods may appear irreconcilable, Alexa Hagerty shows in this beautiful text how the dead have a way of reminding themselves to the living that blurs the boundaries between science and dreams, between the biomedical conception of the body and the liveliness of bones – and haunts the anthropologist herself.