Hantologie de Fukushima

« Toute société coexiste avec la mémoire longue de ses morts ». A partir du cas japonais, le philosophe Yuji Nishiyama questionne ici la nécessité du travail de deuil et propose un autre type de rapport aux morts : la possibilité de les laisser nous hanter, et de les intégrer à notre avenir.